Le masque FFP2 (filtering facepiece, littéralement « pièce faciale filtrante ») de seconde classe, est un modèle de masque de protection autofiltrant de type jetable utilisé pour filtrer 94% des particules en suspension dans l'air, selon les normes européennes EN 1431 et EN 1492 qui comptent deux autres classes, le masque FFP1 et le masque FFP3.

Le masque FFP2 est utilisé dans l'industrie ainsi que dans le domaine sanitaire et médical, notamment dans les épidémies pour éviter les maladies transmissibles et nosocomiales.

Le masque de protection le plus élevé, selon la norme européenne, est le masque FFP3 (filtration à 98% des particules) .

Son équivalence proche américaine est le masque de protection N95.

La désignation FFP2 signifie qu'il filtre au moins 94% des particules présentes dans l'air. Le masque FFP2 doit être homologué pour retenir au moins des particules jusqu'à 0,6 microns.

  •   Taux minimum de pénétration (ou filtration) d'aérosols/particules retenu par le média-filtrant du masque : 94 %.
  • Taux maximum FTI (Fuite Totale vers l’Intérieur) ou taux d'air non filtré qui ne passe pas à travers le filtre mais rentrant à l’intérieur du masque : 8 %.

Les fabricants utilisent des élastiques de couleur blanche ou bleue pour l'identifier.

Ce masque permet une protection dans les domaines suivant :  

  • le bâtiment
  • l'industrie du verre et la fonderie
  • l'industrie pharmaceutique
  • l'agriculture.

Il arrête en effet les substances chimiques en poudre.

Il sert également de protection contre les virus comme :

Ou contre les bactéries de la peste pulmonaire et de la tuberculose.

L’équivalence américaine est le masque de protection N95.