Les masques de protection respiratoire, qu'ils s'agissent de masques FFP2 ou de masques chirurgicaux, diminuent très fortement les possibilités de transmission et contamination par gouttelette, sécrétion des voies aériennes et transmission aérienne de fines particules.

Le schéma ci-dessous illustre parfaitement tout l’intérêt de se munir de masques de protection individuelle :